Que signifie Boketto?

En parlant de mon projet de création d’entreprise à mon entourage, on m’a systématiquement demandé « que signifie BOKETTO? ».

Je ne me suis jamais lassée de répondre « BOKETTO, c'est l’art de regarder distraitement au loin » sans toutefois, donner beaucoup plus de détails.  

 

Ce premier article de blog lève le mystère sur le nom « BOKETTO » pour tous ceux qui n’ont pas pensé à poser la question.

Je vais commencer par expliquer comment j’ai trouvé ce nom, et ça n’a pas été une mince affaire ! Quand tu es pris dans l’excitation de commencer un nouveau projet qui te tient à coeur, tu as envie de lui donner un nom tout de suite. Un nom qui résonne en toi et qui fera implicitement référence à toutes les idées et valeurs que tu as envie de partager à travers ton projet. Mais il faut en plus que ce nom réponde à des critères de base, tels que:

  • avoir une taille normale: non, Supercalifragilistiexpialidocious ne fonctionne pas
  • être facilement prononçable: on évite bien sûr les doubles consonnes du type « Rudloff
  • ne pas être déjà utilisé par une autre entreprise: c’est plutôt moyen d’utiliser le nom d’une marque de tondeuses à gazon

Me voilà en train de réfléchir à des noms. On l’aura compris, j’ai immédiatement exclu de la liste mon nom de famille plutôt difficile à prononcer. Je m’arrête sur chaque mot qui attire mon attention dans mes lectures - j’imagine - je réfléchis - je brainstorm. Je retiens un mot qui m’a plu, et je l’abandonne quelques jours plus tard. Je m’enquière d’un autre qui me plaît plus, et je l’abandonne quelques semaines plus tard. C’est une histoire sans fin, et je laisse tomber l’affaire. Je me dis que je trouverai plus tard, qu’il viendra peut-être se glisser gentiment dans mes pensées à un moment plus calme de ma vie.

Je ne m’étais pas trompée. C’est un mardi matin d’avril, le bras gauche dans le plâtre et le bras droit dans une écharpe, que j’ai trouvé le nom « BOKETTO ». Un malencontreux accident de sport m’avait mise à l’arrêt. Ma vie s’est brutalement ralentie, comme quand tu passes d'une chute libre à l'ouverture de ton parachute pour atterrir en douceur.

Je n’ai pas spécialement apprécié être blessée, mais j’ai profondément aimé le temps qui m’était offert pour me reposer, méditer, imaginer, et par dessus tout ralentir. Ralentir a permis de faire de la place dans ma vie, dans mon esprit et dans mon corps. Mes pensées étaient libres de toute charge mentale, j’avais enfin le temps de laisser vivre ma curiosité.

Ce mardi matin d’avril, mon attention était concentrée sur une liste non exhaustive de termes intraduisibles. Croyez le ou non, ces mots sont si beaux qu’ils ne peuvent pas être traduits. C’est comme ça que j’ai découvert le terme intraduisible japonais BOKETTO.

BOKETTO, l’art de regarder distraitement au loin.

BOKETTO a résonné en moi, je me suis immédiatement reconnue, je me vois regarder distraitement au loin, c’est moi, Julie Rudloff. C’est une action simple de la vie, dont le seul objectif est d’arrêter le temps. BOKETTO fait référence au rêve, à l’horizon, à l’avenir, à l’espoir, mais surtout à la beauté de la vie qu’on contemple jour après jour.

Je ne me lasserai donc jamais de répondre: « BOKETTO, c’est l’art de regarder distraitement au loin ».